L'histoire de Laragne racontée par Jacques REYNAUD

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimer

Jacques REYNAUD a publié un livre sur l'histoire de Laragne de ses origines à nos jours avec le soutien de la commune.

couverture_histoire_de_lragne

 

Les publications du Service Patrimoine et Culture de Laragne-Montéglin

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimer

"1860-1960, un siècle de commerce à Laragne"  - édité aux Editions du Buëch. Ce document, "livre-catalogue", abondamment illustré,  permet la conservation et l'accès à tous des images et écrits collectés à l'occation de l'exposition présentée par le service Culturel de la Mairie de Laragne-Montéglin, dans les caves du château, durant l'été 2099.

couverture_100_ans_de_commerces

 

 __________________________________________________________________________

 

livre_canaux "Digues et Canaux à Laragne-Montéglin" - édité aux Editions du Buëch, cet ouvrage du Service Patrimoine et culture de la Mairie de Laragne-Montéglin, raconte l'histoire de notre commune au travers de ces canaux : canal du moulin, canal bouchard, et autres... C'est l'histoire de l'utilisation de l'eau, pour l'agriculture et l'artisanat. La gestion de cette eau, pour l'irrigation et la force motrice, a fait l'objet de nombreux conflits au fil des siècles. Le livre aborde également le problèmes des crues du Buêch, la lutte contre cet élément. Il reprend les éléments de l'exposition "Digues et Canaux à Laragne Montéglin", présentée dans les caves du château en 2011.

 

 

 __________________________________________________________________________

 

 

Le château d'Arzeliers : un site "en chantier"

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimer

724Depuis plusieurs années, la commune de Laragne-Montéglin a acquis l’ensemble des parcelles du vieux village, berceau de la commune,  et souhaite préserver et sécuriser le site, dans le cadre d’un projet d’aménagement global, associant notamment la pratique de la randonnée (VTT, pédestre et équestre), et la découverte d'un patrimoine historique.

En 2013, la commune de Laragne-Montéglin a organisé un chantier de jeunes sur le site du vieux village et du château d’Arzeliers (débroussaillage et consolidations de murets de chemins d’accès, interventions sur le mur nord de la chapelle castrale) qui s’est déroulé pendant trois semaines au mois de septembre.

Cette action a été faite  en partenariat avec l'Association Village des Jeunes, et avec le soutien du futur Parc Régional des Baronnies. Elle faisait suite à une série d’interventions menées par le Club du Vieux Manoir à partir de 2008. 

Après la visite des services de l’Etat (DRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur et STAP des Hautes-Alpes), il apparait nécessaire, avant de poursuivre ces travaux, de disposer d’études topographiques et architecturales sur les sites et les vestiges encore en élévation. Les contacts sont d'ores et déjà pris avec les services de l'archéologie de la D.R.A.C. et tous les partenaires de ce projet.

Nous travaillons avec "Villages des Jeunes" depuis trois ans. Le prochain chantier aura lieu à l'automne 2016.

706732

761726

690726

 

 

Le blason Laragne-Montéglin

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimer

Blason Laragne-Monteglin

« D’or au lion de sable, armé, lampassé et couronné de gueules, au chef d’azur chargé de trois croissants d’argent » Ce sont les armes des Arzeliers, chatelains de la baronnie d’Arzeliers, qui faisait partie du fief des Mévouillon. Ces armes furent reprises au XVIIè siècle par

Ce blason fut adopté par le Conseil Municipal de la commune le 7 mai 1968 à la suite d’un travail de la Société d’Etudes des hautes Alpes et la Direction des Archives de France.

 

Saint-Martin de Laragne, l’église aux vingt-six vitraux

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimer

Photo extérieur de l'église.

Jeune église construite entre 1897 et 1902 après la démolition de l'ancienne église.

Si elle n’est pas très riche d’histoire, comme beaucoup de ses sœurs plus anciennes, elle surprend le visiteur par le nombre et la somptuosité de ses vitraux. Fabriqués par la Maison Buche et Balmet de Grenoble, ils ont été posés en 1902.

Lire la suite...